Qui était Louis Braille ?

Louis Braille est né le 4 janvier 1809 à Coupvray dans la région parisienne. Il est l’inventeur du système d’écriture tactile à points saillants à destination des aveugles ou personnes fortement malvoyantes : méthode appelée le braille. Son  père, qui exerçait le métier de bourrelier fabriquait divers objets (sacs, harnais, courroies) en cuir. Très petit son fils Louis s’intéressait aux outils de son père, mais à l’âge de 3 ans, il se blesse sérieusement avec une serpette qui lui échappant atteint son œil droit. Du fait de l’infection qui gagne l’œil gauche, il devient aveugle.

Continuant à travailler dans l’atelier se son père, il obtient à 10 ans une bourse qui lui permet d’entrer à l’Institution Royale des Jeunes Aveugles. Il  devient un élève brillant dans toutes les matières et  à seulement 15 ans, on lui confia certaines responsabilités d’enseignement. A l’époque, le système de lecture proposé aux jeunes enfants par le fondateur de l’Institut,  Valentin Haüy, est peu efficace et le déchiffrage est très lent.

C’est en 1821 que Louis Braille commence à s’intéresser à un système d’écriture pour aveugles, suite à la présentation par Charles Barbier de la Serre, qui n’était pas aveugle,  de son système de sonographie. Rapidement L. Braille travaille avec acharnement pour  élaborer un système de lecture par les doigts. Finalement en 1829 paraît un ouvrage en relief linéaire  intitulé « Procédé pour écrire les paroles, la musique, et le plain-chant au moyen de points, à l’usage des aveugles ». C’est l’acte de naissance du système braille dont une grande partie est le même qu’actuellement. Ce système s’avère largement supérieur à celui de Barbier, car c’est un alphabet calqué sur celui des voyants et permet donc d’accéder à la culture et sa version définitive est donnée en 1837. Malgré quelques réticences et difficultés, le braille voit son ascension se développer et son auteur a aussi mis au point une méthode nouvelle en 1839 permettant le déchiffrage des cartes de géographie, des figures de géométrie, des caractères de musique, etc.

Louis Braille fut aussi un organiste talentueux titulaire dès 1934 de l’orgue de Saint-Nicolas des Champs à Paris. C’est à cette époque que sa santé commence à se détériorer, l’obligeant à abandonner progressivement ses tâches de professeur à l’Institut des Jeunes Aveugles. Affaibli par de nombreuses hémorragies liées à la tuberculose, il  meurt le 6 janvier 1852 à 43 ans. Sa dépouille est transférée un siècle plus tard au Panthéon.